Les antiquaires pour une vie prolongée du patrimoine

Les antiquaires

Les antiquités survivent au temps et ne meurent pas. Malgré la baisse de la clientèle, le métier d’antiquaire a de l’avenir car nombreux sont ceux qui restent intrigués par les objets d’art ancien et qui cherchent à connaitre leur origine, leur époque et leur utilité. L’antiquaire contribue à faire perdurer le patrimoine.

L’amour de l’histoire de l‘art et des choses anciennes conduit les brocanteurs ou les antiquaires à exercer cette profession qui permet de prolonger la vie du patrimoine. Curiosité, intuition et sens de l’observation sont les points communs de tous ces professionnels de l’ancien. Brocanteurs et antiquaires assurent les mêmes fonctions à la différence près que ces derniers sont légalement responsables de l’authentification des objets qu’ils vont revendre. L’antiquaire œuvre à prolonger la vie du patrimoine en le transmettant dans les mains des générations suivantes. Actuellement, la profession de brocanteur tend se raréfier du fait de la disparition d’un marché moyen de gamme, relayé aujourd’hui  par les nombreux dépôts-ventes, les sites internet voire les brocantes du dimanche ou les vide-greniers. En revanche, le métier d’antiquaire perdure et offre même de bonnes perspectives sous réserve de devenir un vrai spécialiste en bijoux, peintures, ébénisterie, art asiatique ou africain etc. Cette profession très fermée autrefois a beaucoup évolué. Elle se doit aujourd’hui d’être spécialisée dans un domaine ou une époque, connaître les réglementations et les fluctuations du marché de l’art dans un contexte national mais également international. L’antiquaire doit en outre posséder une parfaite connaissance de l’histoire de l’art et une certaine expérience qu’il pourra acquérir comme vendeur avant de s’installer à son propre compte. La connaissance de l’anglais est devenue indispensable pour accéder au marché international en cherchant à acquérir des pièces d’art hors de la France. Certains antiquaires possèdent eux-mêmes un atelier de restauration pour remettre en état, si nécessaire, les pièces achetées (nettoyage, montage et petites réparations) avant la vente de celui-ci. Mais ils font généralement appel à un restaurateur d’art : doreur sur bois, lustrier, ébéniste, bronzier, restaurateur de tableaux… qui les aidera à perdurer la vie du patrimoine qu’ils ont entre leurs mains  afin de transmettre leur mémoire entre les époques. L’antiquaire fait partie des artisans du patrimoine comme les conservateurs et il contribue à prolonger la vie des objets anciens, des œuvres d’art afin que les générations futures puissent conserver des traces du patrimoine artistique et culturelle, des époques qui ont marquées l’histoire de l’art.