Comment sont transportées les œuvres d’art d’un musée à l’autre

Exemplaires de copies de manuscrits de grands philosophes
Acheter des exemplaires de copies de manuscrits de grands philosophes en ligne
janvier 17, 2020
animés japonais
Où voir des animés japonais ?
juillet 1, 2020
transport-oeuvre-d-art

Il arrive pour différentes raisons que des œuvres d’art soient déplacées d’un musée à un autre. Que ce soit sur une courte ou longue distance, le transport d’œuvre d’art est régi par des règles strictes. Au regard de leur valeur et de leur fragilité, les professionnels en charge de cette opération prennent des mesures appropriées, tant pour la manutention que pour l’acheminement de tels objets.

Transport d’œuvre d’art : organisation et planification

transporter-les-oeuvre-d-art-d-un-musee-a-l-autreOn prend soin au préalable de repérer l’emplacement et la situation de chaque œuvre avant de la déplacer. En réduisant le nombre de mouvements, on réduit aussi les risques de dommages. Pour tout déménagement, il est nécessaire de planifier rigoureusement une action coordonnée. Ainsi, on doit évaluer le nombre de personnes nécessaires pour le transport d’œuvre d’art par rapport au volume et au poids de l’objet. Quand il s’agit de pièces particulièrement imposantes, il est d’usage de désigner un coordonnateur pour diriger l’équipe et l’activité. Il est important de vérifier que tout l’équipement nécessaire pour effectuer le travail suivant les normes est bel et bien disponible. Il faut aussi procéder à une stricte planification de l’itinéraire. En procédant ainsi, les risques d’accident sont réduits. Même sur une courte distance, et avec un simple chariot, la planification est utile pour éviter les surfaces inégales du sol. Les professionnels évitent ainsi les chocs et les vibrations qui pourraient endommager l’objet. Pour se renseigner sur l’assurance liée au transport, consulter le site Magazine Assurance.

Privilégier la protection des œuvres d’art

Le transport d’œuvre d’art exige un examen de l’objet à manipuler ou à déplacer afin de s’assurer de son état initial. Pour éviter qu’il ne soit endommagé par les différents mouvements ou manipulations, il est recommandé de l’attacher. Les transporteurs s’interdisent d’entreposer des objets légers et lourds dans la même boîte ou le même conteneur. Si une boîte contient plus d’un objet, on utilise toujours des lattes de séparation, un rembourrage en mousse ou un système de fixation pour caler les pièces. Tout rembourrage doit être élastique et capable d’absorber et de dissiper les chocs. En cas de transport de tableau par exemple, l’emballage est conservé jusqu’à ce que le déballage final puisse être effectué en toute sécurité. Cette précaution évite de perdre un petit objet ou une partie d’un objet en se débarrassant de l’emballage.

Les bonnes méthodes de transport

Il existe de nombreuses méthodes de transport des œuvres d’art : chariots de peinture (pour maintenir les œuvres encadrées en position verticale), tables rembourrées pour les œuvres qui doivent rester à plat pendant le transport d’art, et chariots rembourrés pour les sculptures. Pour les objets lourds et surdimensionnés, des transpalettes, des tables élévatrices ou un portique peuvent être utilisés.

Les équipes de préparateurs en charge de différentes tâches, notamment du transport de tableau dans le musée, passent toujours beaucoup de temps à examiner minutieusement l’objet qui doit être déplacé afin de déterminer le meilleur moyen de transport des œuvres d’art. Ces préparateurs passent en revue chaque étape du mouvement pour s’assurer que tous ceux qui manipulent l’objet travaillent ensemble de manière coordonnée. Normalement, ce ballet complexe de coordination, d’habileté et de force est exécuté à huis clos, loin du public.

Noter tout dommage survenu pendant le déménagement

Quelle que soit la taille d’une arête cassée ou rugueuse, elle peut être suffisamment tranchante pour endommager un objet situé à proximité. Tous les accidents rencontrés lors du transport d’œuvre d’art doivent être enregistrés. Pour signaler un dommage, une brève description en est faite, avec mention de la nature, de l’emplacement et de la gravité du dommage, sans oublier la date du rapport. Il est important de signaler que les polices d’assurance des beaux-arts ne couvrent pas les pertes ou les dommages causés à l’occasion d’une manipulation par une personne non qualifiée.